PLASMAPHÉRÈSE

La plasmaphérèse est la procédure de séparation partielle ou totale de la fraction plasmatique du sang total. Actuellement, l’aphérèse thérapeutique est non seulement considérée comme une technique purement dépurative, mais aussi comme une méthode en mesure de modifier et de réguler le fonctionnement des différents systèmes en action dans le compartiment sanguin, tels que le système immunitaire, de coagulation et complémentaire. Nous pouvons ainsi repérer une série de mécanismes d’action de l’aphérèse, tels que :

  • le retrait des anticorps, des antigènes, des complexes immuns, des anticorps inhibiteurs ;
  • la modification des antigènes, des anticorps et des complexes immuns ;
  • l’inhibition du système réticulo-endothélial ;
  • le retrait de substances toxiques, de composants plasmatiques normaux présents en excès ou de composants plasmatiques pathologiques ;
  • l’augmentation de l’efficacité des médicaments cytotoxiques.

Il y a un certain nombre d’années, la séparation par centrifugation a représenté un vrai pas en avant dans le domaine de la plasmaphérèse hospitalière : elle offre la possibilité supplémentaire par rapport à la plasmaphérèse par filtration d’obtenir des poches de globules rouges ou de plaquettes, et permet à la fois de simplifier la circulation extracorporelle, d’améliorer l’anticoagulation et d’augmenter la sécurité. La séparation du sang par le biais de la plasmaphérèse HEMOFENIX n’est pas réalisée par centrifugation mais par filtration au moyen d’une membrane.

Lors d’une plasmaphérèse au moyen d’une membrane, le sang du patient passe au travers d’une membrane par nanofiltration, ce qui permet de séparer le plasma et les éléments présents dans le sang. Cette séparation permet de recueillir le plasma, où sont contenues des fractions immunitaires pathologiques de l’organisme, afin de le remplacer par un volume identique de diverses solutions salines isotoniques, tandis que la partie globulaire du patient lui est restituée par le biais de la circulation systémique. L’efficacité de la filtration dépend de la dimension des pores, de leur homogénéité et de la pression transmembranaire

COMPOSANTS

Le dispositif Hemofenix se compose d’une pompe péristaltique (de type ventriculaire et d’un débit systolique de 10 ml), et de plusieurs valves électromagnétiques qui permettent de pomper le sang hors de la veine pendant la phase diastolique, et d’acheminer le sang vers le filtre plasma « Rosa » pendant la phase systolique, et, de cette manière, de faire circuler à nouveau le sang dans la même veine.